Et maintenant, en Hollande ?

L’annonce

Quand nous sommes rentrés de notre virée à Grand Hopital, autant vous dire que nos yeux albinos nous trahissaient quelque peu. Pareil pour le pif dégoulinant.

La voiture garée, nous avons franchi la porte en respirant un grand coup.

Il faudra être forts.

Grande Soeur Piou est heureuse de nous retrouver.

C’est Mamylou Piou qui la garde, et ça c’est trop chouette car on peut faire vachement plus de trucs funs, mais bon… Un papa et une maman, qui partent en plus à Grand Hopital avec notre Petite Soeur, c’est suspect.

Grande Soeur Piou lance les débats avec un « Pourquoi tu pleures mamaaaaaaaaaaaan ? « 

4 mots, qui, déjà, font ruisseler mes yeux mais aussi ceux de Mamylou Piou, qui est autant émue que sa fille (et le sera encore en lisant cet article… hum).

Je prends ce bout de gamine dans mes bras en lui disant que je suis triste et que si elle veut, je peux lui expliquer pourquoi.

Hochement de tête.

Aller, faut y aller Maman Piou. T’as 2 secondes pour trouver les mots. Justes.

« Mini Piou a un problème aux yeux. Tu te rappelles, je t’avais dis que ses petits yeux ne marchaient pas très bien. Et ben… Mini Piou, elle ne verra jamais. Elle ne nous verra jamais. Alors ça me rend triste… »

Bon bien sur, pour imaginer la scène, faut imaginer les trémolos dans la voix, les yeux tout mouillés, les reniflades.

Il n’empêche que ça a du lui suffire à ma Troizan, car elle est repartie jouer tranquillou, tout en venant me voir de temps en temps en me disant « tu pleures plus hein maman ? »… ❤

 

21 réflexions au sujet de « L’annonce »

  1. Le poids des mots chez les enfants… elle n’a sans doute pas compris tout l’enjeu de ce que tu venais de lui dire mais tu l’as verbalisé, tu as répondu à sa question, avec des mots simples … tu as, pour elle, ôter le poids du non- dit qui peut faire peser l’angoisse … tu es une super maman. Montrer ses émotions devant ses enfants n’est pas une faiblesse, tu lui montres le champ des possibilités du ressenti et des réactions que l’on peut avoir (même en étant adulte). Et surtout tu l’intègres à votre « combat » .
    Bravo Maman Piou. Je suis scotchée par ton courage !

    J'aime

  2. Oh ma Lucile, tout ce que tu dis est d’une importance capitale pour moi. J’ai toujours tout expliqué à Grande Soeur Piou, avec des mots simples, accessibles… J’estime qu’elle est en droit de comprendre et d’être associée à notre peine/joie car c’est familial.
    ❤ pour le courage ! Je ne sais pas s'il y a de quoi être scotchée mais je te remercie de ce beau compliment… ❤

    J'aime

  3. Ça vient du fond du coeur ❤ . Tu as raison de dire les choses, toutes vos batailles seront le siennes aussi… du plus trivial au plus grave, nos enfants ont besoin de savoir… et tu es une pipelette donc je ne doute pas que tu dois beaucoup parler à tes pious 😉
    Je suis tellement touchée par votre histoire … je pense très souvent à toi, à vous. Votre combat m’émeut… pour moi tu est mon Twix , forte , drôle, optimiste qui m’a portée à bout de bras pendant ces quelques mois… et quand je vois aujourd’hui ce que la vie vous inflige… ça me révolte, me touche au plus profond de moi dans mon coeur d’amie, de maman…
    Continue à écrire, l’écriture comme thérapie. …

    J'aime

  4. je te lis tjr avec la même émotion ❤ et oui toujours parler à ses enfants avec des mots qu'ils comprennent, expliquer pourquoi on pleure pour qu'ils puissent être paisibles et garder la confiance; juste "répondre" c'est ce qu'il faut, rien de plus. behhh oui que tu es forte maman piou et vous allez tellement vous aimer tous les 4 que la vie sera belle autour et avec mini piou 🙂

    J'aime

  5. Ton amie lucile as exactement retranscrit ma pensée, j’ai pratiqué avec mes propres enfants et encore aujourd’hui avec les troizans ( j’adore!) mais aussi les deuxans et même les miniminis de quelques mois à peine. Toujours dire avec des mots simples pour faire tomber l’angoisse et libérer la parole. tu es une maman du tonnerre mais avec une mamylou et un papylou pareil il ne pouvait en être autrement ❤

    J'aime

  6. Que veux-tu ma Vero, les parents formidables font des enfants formidables qui eux-mêmes font des petits enfants extraordinaires 😉 (Non non, je n’ai pas les chevilles qui enflent 😜 C’est de l’humour 😉) Merci de ta gentillesse et de ton empathie ❤️

    J'aime

  7. Oui Maman Piou …

    Des mots … juste des mots … mais des mots justes et Vrais … et bien sûr la douceur des bras maternels …
    À 3 ans, c’est ce dont on a besoin … Plus tard viendront les explications …
    Plus tard viendront les colères contre l’injustice … Plus tard …

    Mais à 3 ans … c’est encore trop tôt …

    @t

    alain

    J'aime

  8. J’ai vraiment hésité à déposer un commentaire …
    Comment dire … Votre blog est trop personnel … trop affectif , personnel et familial …
    Alors juste une vidéo … Pour les parents … pour le moment …

    @t
    alain

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s