Un peu de guimauve

Lettre à ma soeur

« Ma Faufau,

Je t’adore, t’es trop chou !

Hier, Maman t’a couchée en suivant son rituel préféré : brossage des dents, où on a pu faire deux trois bêtises, l’air de rien, avec nos brosses à dents, puis pyjama, changement de couche. Je suis venue dans la même pièce que vous pour mettre mon pyjama, parce que j’adore entendre ton rire et ta petite voix qui m’appelle : « Ninaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ».

Ensuite on est allées dans la chambre, Maman s’est assise sur le Puang, t’a enfilé ta turbuyette comme tu dis, et vous avez fait un câlin grenouille, ton nez lové dans les nénés dégonflés de Maman (ben oui, y’a plus rien, elle a tout perdu ! Ils sont où les gros nénés qui nous ont nourries ?). Je suis arrivée tout doucement, le visage doux, lumineux.

Ma main a glissé sur tes cheveux, je t’ai regardée avec mes yeux de grande soeur : doux, prévenants, attentionnés. Je t’ai souhaité une bonne nuit, en te disant, une fois de plus, que je t’adorais, ma Fau et que tu pourrais toujours compter sur moi…

Maman a reniflé un peu, je ne sais pas pourquoi.

Son nez qui coule peut-être ?

Moi je dis juste ce que j’ai au fond de mon coeur, parce que t’es ma soeur et que même si on se chicore des fois, j’t’aime trop !

Faut dire que t’es craquante, et que même si tu vois pas bien, ben moi je t’aime et je crois bien que je t’aimerai toujours.

Des fois, je me demande pourquoi moi je vois et pas toi. Maman et Papa n’ont pas réussi à m’expliquer pourquoi, j’ai l’impression que nous sommes tous les trois un peu perdus dans tout ça… Peut-être qu’on saura un jour ? Je trouve ça tellement pas juste… Pfffou ! J’aimerais bien qu’on voit le monde toutes les deux de la même manière, mais non, on se complète ! Je suis tes yeux, un petit peu, je te guide, je t’aide, je prends soin de toi… Un peu trop selon Maman et Papa qui me grondent parce que je fais ma Maman ! Mais j’y peux rien moi, ça me fait mal au cœur de savoir que toi tu ne vois pas bien… Mais bon, je fais avec…

Je sais que Maman va voir P., tous les quinze jours, pour discuter avec elle. Il parait qu’elle en a besoin…  Et depuis, je la trouve plus zen, et plus dispo pour moi. Peut-être qu’elle apprend à partager son temps et à ne plus être complètement accaparée par toi, ma soeur ! Ca me fait du bien mine de rien, parce que, même si je t’aime de tout mon coeur, j’ai besoin de Maman moi aussi. Alors j’en profite !

Je t’aime ma soeur, et je crois que tu me le rends bien ❤ « 

Publicités

7 réflexions au sujet de « Lettre à ma soeur »

  1. Magnifique encore une fois!
    Moi aussi,ça me fait reniflez un peu 😉
    La grande qui joue à la maman, on connaît aussi! Ça doit être le rôle de grande sœur qui est pris très au sérieux! 🙂 On fait les gros yeux et c’est vrai qu’on oublie des fois de prendre notre temps pour nos aînées qui ont pourtant besoin de nous aussi! Elles grandissent mais restent nos petites chéries!!! ❤
    Bonne continuation les Pioux!!!

    J'aime

  2. je crois que l’amour fraternel est l’un des plus beau, on se construit une amie, un allié pour la vie, quand comme dans votre cas chacun trouve sa place . quand au rdv avec mme P, ça devrait être obligatoire pour tous , ça change la vie et l’avenir, au final on a toujours le regret de ne pas y être allé plus tôt..
    bonne fêtes de fin d’année à tous

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s